AVRIL 2017

Rénovation de la Cité Coloniale, centre historique de la capitale dominicaine

restauracion-ciudad-colonial-santo-domingo-01Avec un prêt de 120 millions de dollars de la BID

La plus ancienne ville coloniale de l'Amérique a pris la décision de réparer ses rues, rénover ses façades de bâtiments anciens. Le plan de Saint-Domingue est de rajeunir son visage et attirer plusieurs centaines de milliers de touristes qui préfèrent passer leur temps sur la plage plutôt dans les rues de la capitale dominicaine.

Les propriétaires de commerces sont heureux que les autorités investissent des millions pour changer l'image du centre historique et créer une atmosphère cosmopolite. Les résidents de la ville, quant à eux, regardent le plan avec prudence, craignant d'être marginalisés et incapables de faire face à des prix élevés après l'arrivée de restaurants élégants et de boutiques pour les voyageurs.

Avec un prêt de 120 millions de dollars de la Banque Inter-américaine de Développement (BID), dont 90 millions sont encore en attente d'approbation au Congrès, les responsables du tourisme dominicain sont en train d'effectuer le projet de restauration de la ville le plus ambitieux depuis ces dernières décennies.

Le projet vise à revaloriser le centre historique avec ses vieux bâtiments en pierre et ses balcons en bois, mais surtout à attirer les investissements, les nouveaux résidents et créer un complément aux célèbres plages qu'offre le pays, dit Maribel Villalona, ​​l'architecte en charge du programme.

Sur les cinq millions de touristes qui arrivent chaque année en République Dominicaine, seulement 14% visitent la cité coloniale et 3% seulement y passent la nuit, selon la BID.

Avec 30 millions de dollars de prêt de la BID investis à ce jour, la ville a commencé à rajeunir: 800 maisons ont été repeintes et 200 façades anciennes ont été restaurées, ainsi que de nouveaux systèmes d'eau potable et d'éclairage public ont été installés.

De plus, le secteur privé a augmenté sa présence : depuis 2012 se sont installées plus de 325 nouvelles entreprises, y compris des cafés, des restaurants, des musées, des condominiums de luxe, des auberges et sept nouveaux hôtels de charme.

Pour l'instant, le gouvernement n'a repeint que des façades de maisons de propriétaires de classe moyenne ou de faibles revenus. Aux personnes ayant des revenus élevés, le gouvernement a donné un délai pour faire leur propre restauration.

La colonisation de l'Amérique a commencé à Saint-Domingue, fondé entre 1496 et 1498 par Bartolomé Colomb, frère de Christophe Colomb. Sur un kilomètre carré dans ce qui était la ville fortifiée, les bâtiments conservent leurs caractéristiques du XVIe siècle comme la première cathédrale, la rue principale pavée et le premier palais du continent.

Davide Botti, un italien de 25 ans, a passé sept jours avec son ami Riccardo dans la ville coloniale, bien qu'ils soient également allés à la plage. C'est un lieu riche en histoire, dit-il.

Pour nous, la ville coloniale était plus importante que la plage, dit Riccardo. Les gens peuvent trouver une mer très belle dans toute la Caraïbe mais la ville coloniale est unique.

En dépit de son histoire riche, la ville a connu des décennies de négligence, en particulier après la guerre civile de 1965, quand beaucoup de ses habitants sont partis vers les centres résidentiels modernes de la capitale.

Pour commémorer le cinq centième anniversaire de l'arrivée de Christophe Colomb en Amérique, certains bâtiments ont été restaurés en 1992, mais avec peu d'impact sur les résidents et ont seulement servi à attirer quelques touristes.

La ville est comme un diamant qui avait besoin d'être poli, dit Silvanh Riedl, directeur du Billini boutique hôtel, qui a ouvert en 2014 après dix ans de travaux de restauration d'une demeure coloniale. La famille Riedl, qui est propriétaire de l'historique hôtel Montana en Haïti, a également créé un immeuble de 20 appartements de luxe.

Villalona, ​​le chef de projet, a déclaré que dans les prochains mois était prévu le lancement d'une deuxième phase pour améliorer les logements insalubres et donner de la valeur aux petites entreprises.

Nous nous engageons non seulement à ce que ceux qui vivent ici restent, mais également à ce que plus de gens viennent vivre ici, insiste l'architecte Villalona, ​​qui espère que des investisseurs immobiliers convertissent les bâtiments restaurés en logements à prix moyen.

Voir toutes les actualités

Saint-Domingue Live, traduction de www.primerahora.com, le 26.04.17

Contactez-nous

S’il vous plaît, aidez-nous à vous aider. Quelque soit la raison, si vous souhaitez nous contacter, la façon la plus simple est de remplir ce formulaire et de cliquer sur Envoyer.

Vos Coordonnées

S’inscrire pour recevoir les alertes :



Ajouter un commentaire